Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies.

 

En savoir plus sur les cookies

Vous souhaitez essayez un modèle en particulier?

Laissez-vous guider par le formulaire ci-dessous et choisissez le véhicule que vous souhaitez essayer. Votre demande sera transférée au point de vente de votre choix.

Fermer
Vous souhaitez recevoir une offre commerciale ?

Laissez-vous guider par le formulaire ci-dessous et choisissez le véhicule pour lequel vous souhaitez recevoir une offre commerciale. Votre demande sera transférée au point de vente de votre choix.

Fermer
Vous souhaitez recevoir de la documentation?

Laissez-vous guider par le formulaire ci-dessous et choisissez le véhicule pour lequel vous souhaitez recevoir une ou plusieurs brochures.

Fermer

CITROËN décroche un second titre de champion du monde Fia WTCC

En s’adjugeant la pole position et les deux victoires sur le circuit de Shanghai, Citroën conserve son titre de Champion du Monde FIA WTCC*.

Reportées au dimanche matin, les qualifications constituaient le premier temps fort de la journée. Les quatre Citroën C-Elysée WTCC officielles se hissaient en Q3 et s’engageaient dans la chasse à la pole position. Premier à s’élancer, Yvan Muller commettait une petite erreur dans le dernier secteur. Son chrono était logiquement battu par Nick Catsburg, seul rival des pilotes Citroën dans cette session. Sébastien Loeb ne parvenait pas à devancer le Néerlandais, mais Ma Qing Hua prenait l’avantage deux minutes plus tard. Lorsque José María López entrait en piste, le chrono s’affolait un peu plus et le Champion du Monde en titre décrochait sa cinquième pole position de la saison !

Quelques heures plus tard, tout ce beau monde se retrouvait sur la grille de départ de la course 1. À l’extinction des feux, Ma Qing Hua restait bloqué sur la grille, tandis que José María López prenait d’emblée la tête. Le premier tour était chaotique, avec plusieurs accrochages éliminant cinq voitures.

La voiture de sécurité entrait en piste pour regrouper le peloton, emmené par José María López, Yvan Muller et Sébastien Loeb. Après cinq tours, la course reprenait sur un rythme élevé. Pechito se mettait hors de portée de ses équipiers, eux-mêmes bien détachés de Catsburg. Dans le peloton, Ma Qing Hua remontait jusqu’à la huitième place mais il était contraint à l’abandon à cause d’une transmission cassée.

En décrochant le triplé, López, Muller et Loeb marquaient suffisamment de points pour que Citroën s’assure, à cinq courses de la fin, du titre de Champion du Monde FIA WTCC.

Après le podium, les voitures retrouvaient l’asphalte surchauffé du circuit de Shanghai pour le départ de la seconde course. Pendant que Tarquini prenait les commandes, Yvan Muller et Sébastien Loeb s’expliquaient portière contre portière ! Le quadruple Champion du Monde de WTCC prenait finalement l’avantage sur le nonuple Champion du Monde de WRC. En embuscade, José María López en profitait pour s’intercaler entre ses deux équipiers !

Jamais décroché de Tarquini, Muller produisait son effort peu après la mi-course. Il trouvait l’ouverture dès sa première tentative, au bout de la longue ligne droite. Une fois passé en tête, l’Alsacien creusait un écart définitif.

Rien n’était joué, en revanche, pour la deuxième place. À chaque occasion, López tentait de prendre l’avantage sur Tarquini. Sur la ligne d’arrivée, l’Italien conservait l’avantage pour vingt-cinq petits millièmes de secondes ! En difficulté avec un pneu à la limite de la crevaison, Sébastien Loeb se laissait décrocher pour marquer les points de la quatrième place. Ma Qing Hua terminait huitième, juste derrière Mehdi Bennani. Le pilote Sébastien Loeb Racing remportait par ailleurs sa seconde victoire du week-end en Yokohama Trophy (pilotes indépendants).



ILS ONT DIT

Yves Matton (Directeur Citroën Racing) : « Je voudrais d’abord remercier nos pilotes, pour le travail effectué ensemble et pour leur fair-play. Même avec la meilleure voiture et la meilleure équipe, on ne peut pas arriver à de tels résultats sans des pilotes exceptionnels. Je voudrais particulièrement remercier Yvan, qui a été le premier à nous rejoindre et qui nous a permis d’être prêts dès le début de la saison 2014. Quand on parle de Citroën Racing, il faut inclure tous les collaborateurs de notre centre technique. On ne les voit pas à la télévision, mais ils sont indissociables de ce titre de Champion du Monde. »

José María López : « Bravo à toute l’équipe Citroën Racing : ceux qui sont ici, mais aussi ceux qui restent à Versailles pendant que nous sommes sur les circuits. Pour revenir sur les compétitions du jour, j’étais un peu inquiet au départ de la course 1. Je ne voyais pas Ma Qing Hua dans mes rétroviseurs et je pensais qu’il était à côté de moi. En fait, il avait eu un problème au départ et j’ai pu prendre la tête. Ensuite, j’ai cherché à faire une course sans faute, ce qui m’assurait d’une bonne opération au championnat. Dans la course 2, la bagarre avec Gabriele Tarquini a été géniale, c’est pour ça que j’aime le sport automobile ! Je n’ai pas pu passer mais ce n’est pas très grave. Avec 75 points d’avance à deux meetings de la fin, j’ai atteint mes objectifs. »

Yvan Muller : « Hier, j’étais en difficultés lors des essais libres. Mais à force de travail avec mon équipe, j’ai réussi à accéder à la Q3, puis à enchaîner deux bonnes courses, avec beaucoup de dépassements ! J’ai construit ma victoire en course 2 en préservant mes pneus au moment où Gabriele était un peu plus rapide. Puis j’ai tenté ma chance et j’ai réussi malgré sa résistance ! Bravo à Citroën, ils méritent ce titre tout simplement parce qu’ils sont les meilleurs. Sans tous ceux qui travaillent derrière nous, nous ne pourrions rien faire. »

Sébastien Loeb : « Même avec cette longue ligne droite, c’était difficile de se dépasser entre Citroën. Le bilan du week-end est un peu frustrant, car je perds des points sur Yvan et ce n’était pas vraiment mon objectif. D’un autre côté, j’avais un bon rythme en course. Bravo à tous les membres de l’équipe pour ce nouveau titre, qui complète la longue série débutée en 2003. »

Ma Qing Hua : « Je suis vraiment déçu, car nous avions bien travaillé pour préparer ce rendez-vous. Les qualifications étaient satisfaisantes puisque j’étais en première ligne. Mais j’ai eu un souci technique au départ de la course 1. Sur le moment, je n’y croyais pas ! Dans la course 2, j’ai réussi à remonter un peu mais mes pneus étaient très usés et j’ai perdu le rythme au fil des tours. En tous cas je suis très fier de faire partie de cette équipe et d’avoir contribué à ce titre. J’espère continuer longtemps avec Citroën ! »

RESULTATS

QUALIFICATIONS
1. José María López (Citroën C-Elysée WTCC)
2. Ma Qing Hua (Citroën C-Elysée WTCC)
3. Nick Catsburg (Lada Vesta WTCC)
4. Sébastien Loeb (Citroën C-Elysée WTCC)
5. Yvan Muller (Citroën C-Elysée WTCC)

COURSE 1
1. José María López (Citroën C-Elysée WTCC)
2. Yvan Muller (Citroën C-Elysée WTCC)
3. Sébastien Loeb (Citroën C-Elysée WTCC)
4. Nick Catsburg (Lada Vesta WTCC)
5. Mehdi Bennani (Citroën C-Elysée WTCC)
MT : José María López en 1’52’’401

COURSE 2
1. Yvan Muller (Citroën C-Elysée WTCC)
2. Gabriele Tarquini (Honda Civic WTCC)
3. José María López (Citroën C-Elysée WTCC)
4. Sébastien Loeb (Citroën C-Elysée WTCC)
5. Rob Huff (Lada Vesta WTCC)
6. Tiago Monteiro (Honda Civic WTCC)
7. Mehdi Bennani (Citroën C-Elysée WTCC)
8. Ma Qing Hua (Citroën C-Elysée WTCC)
MT : Sébastien Loeb en 1’52’’191

CHAMPIONNAT DU MONDE PILOTES
1. José María López 396 pts
2. Yvan Muller 321 pts
3. Sébastien Loeb 282 pts
4. Ma Qing Hua 177 pts
5. Norbert Michelisz 172 pts
6. Gabriele Tarquini 171 pts
7. Tiago Monteiro 163 pts

CHAMPIONNAT DU MONDE CONSTRUCTEURS
1. Citroën 879 pts
2. Honda 609 pts
3. Lada 320 pts

* Sous réserve de la publication officielle des résultats par la FIA.

 

Top