Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies.

 

En savoir plus sur les cookies

Vous souhaitez essayez un modèle en particulier?

Laissez-vous guider par le formulaire ci-dessous et choisissez le véhicule que vous souhaitez essayer. Votre demande sera transférée au point de vente de votre choix.

Fermer
Vous souhaitez recevoir une offre commerciale ?

Laissez-vous guider par le formulaire ci-dessous et choisissez le véhicule pour lequel vous souhaitez recevoir une offre commerciale. Votre demande sera transférée au point de vente de votre choix.

Fermer
Vous souhaitez recevoir de la documentation?

Laissez-vous guider par le formulaire ci-dessous et choisissez le véhicule pour lequel vous souhaitez recevoir une ou plusieurs brochures.

Fermer
960x540_condroz

Fantastique deuxième place de Kris Meeke avec la DS3 R5

Le Marc VDS Racing Team a assuré le spectacle. Petter Solberg et Yves Matton n’ont pas connu la réussite au Condroz.

Disputé dans une agréable douceur printanière, sous un soleil étonnamment généreux en ce début novembre et devant un public particulièrement nombreux, le Rallye du Condroz 2014 n’a malheureusement pas souri au Marc VDS Racing Team, dont les deux Citroën ont été contraintes à l’abandon. Après Petter Solberg ce samedi à la suite d’une avarie mécanique, c’était au tour d’Yves Matton de jeter définitivement le gant ce dimanche après une sortie de route.

Malgré son abandon samedi en raison d’une panne hydraulique sur sa C4 WRC alors qu’il avait occupé la tête de l’épreuve depuis le départ, Petter Solberg est revenu profiter de l’ambiance du parc d’assistance de Huy, demeurant toujours aussi disponible pour ses innombrables fans : « Je regrette vraiment de n’avoir pu rejoindre l’arrivée de ce rallye vraiment difficile. Une épreuve dont l’engouement populaire m’a vraiment étonné. Jamais je n’aurais pensé voir autant de monde dans les spéciales ou dans le parc de service ! Encore merci à Marc Van der Straten pour cette belle opération. »

Reparti ce dimanche matin après ses ennuis de transmission de la veille, Yves Matton démontrait son extrême motivation en signant d’emblée le deuxième meilleur temps dans la spéciale d’Engis, concédant seulement un dixième de seconde à la DS3 R5 de Kris Meeke alors en pleine bagarre pour la victoire. Malheureusement, dans le chrono suivant, le régional de l’étape se faisait surprendre : « Nous étions déjà passés au même endroit la veille. C’était un piège que je connaissais parfaitement, mais la route était encore plus glissante que samedi. Dès que j’ai touché les freins, j’ai tout de suite compris que ce serait compliqué… Nous avons heurté de face un pilastre en béton. Hormis un dos qui sera douloureux durant quelques jours, Daniel et moi nous en tirons sans mal. Une nouvelle preuve que Citroën, c’est du solide (rires). »

Grand animateur de l’épreuve jusqu’au dernier chrono, Kris Meeke s’est offert avec brio le premier accessit derrière une WRC nettement plus puissante, remportant au passage en surclassement la catégorie RC2 au volant de sa DS3 R5, une monture qui a démontré une nouvelle fois sa compétitivité sur les spéciales difficiles de ce Rallye du Condroz. 



Top