Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies.

 

En savoir plus sur les cookies

Vous souhaitez essayez un modèle en particulier?

Laissez-vous guider par le formulaire ci-dessous et choisissez le véhicule que vous souhaitez essayer. Votre demande sera transférée au point de vente de votre choix.

Fermer
Vous souhaitez recevoir une offre commerciale ?

Laissez-vous guider par le formulaire ci-dessous et choisissez le véhicule pour lequel vous souhaitez recevoir une offre commerciale. Votre demande sera transférée au point de vente de votre choix.

Fermer
Vous souhaitez recevoir de la documentation?

Laissez-vous guider par le formulaire ci-dessous et choisissez le véhicule pour lequel vous souhaitez recevoir une ou plusieurs brochures.

Fermer

Guillaume Dilley peut rêver du titre de vice-champion

Les pilotes de DS 3 ont largement animé les débats à l'Omloop van Vlaanderen, 7ème manche du Championnat de Belgique des Rallyes. Vincent Verschueren et Jourdan Serderidis se sont mêlés à la lutte pour le podium tandis que Guillaume Dilley et Kevin Demaerschalk assuraient le suspense jusqu'au bout au travers de leur duel pour la victoire en catégorie RC3.

Avec sa DS 3 WRC louée chez PH Sport, Jourdan Serderidis disposait sur le papier de la meilleure voiture du plateau rassemblé au départ de Roulers pour l'Omloop van Vlaanderen. Mais, comme il le prévoyait avant le départ, il a eu besoin d'un petit d'adaptation avant de tirer la quintessence de sa monture. Dans ce contexte, c'est Vincent Verschueren qui commençait par porter haut les couleurs de DS. En embuscade derrière Freddy Loix et Kris Princen, il profitait des ennuis de ce dernier pour s'installer à la 2ème place. Et il faisait sensation en signant deux meilleurs temps.

"Suite à l'installation d'un autre différentiel arrière, la DS 3 R5 convient mieux à mon style de pilotage," explique le Flandrien.  "Je peux me montrer plus agressif. Plutôt que de rentrer dans les virages serrés sur le train avant, j’utilise désormais le frein-à-main et ça semble être plus efficace. C’est aussi beaucoup plus amusant. Je suis heureux d'avoir pu signer deux meilleurs temps face notamment à Freddy et Kris. Je restais assez proche de Freddy au classement. Malheureusement, juste après le départ de la spéciale de Houthulst, la pression d'huile a brusquement chuté. Pour ne pas casser le moteur, j’ai directement arrêté la voiture. Un capteur de pression d’huile a cédé et le moteur a perdu toute son huile. C'est dommage car cette 2ème place m'aurait permis de rester le dernier adversaire de Freddy au championnat. Mais je suis heureux d'avoir montré que je peux soutenir la comparaison avec lui."

Alors que Verschueren se retirait, Jourdan Serderidis trouvait ses marques au volant de la DS3 WRC. Il commençait à signer des chronos parmi les meilleurs, et se montrait même le plus rapide lors de chacun des trois chronos disputés dans le zoning de Roulers. Il remontait ainsi au classement pour venir s'offrir une 3ème place très honorable pour sa première expérience au volant d'une WRC.

Comme espéré, les DS 3 R3 ont par ailleurs assuré le spectacle et le suspense dans la catégorie RC3. Hugo Arellano n'a malheureusement pas pu démontrer son potentiel au volant de cette monture puisqu'il est rapidement sorti de la route. En revanche, Kevin Demaerschalk a de nouveau offert une très belle résistance à Guillaume Dilley. Même quand l'écart entre les deux hommes a atteint 31 secondes au milieu de la journée de samedi, Kevin a continué à se battre et a grignoté son retard quand la pluie a fait son apparition, poussant Guillaume à plus de prudence pour assurer son résultat.

"Cette fois, la classe RC3 était très relevée avec la présence de Kevin, de Hugo Arellano et du Néerlandais Kevin Van Deijne. J'étais très motivé par la victoire de catégorie car je voulais montrer que j'ai bien progressé cette année et que je n'occupe pas par hasard la 2ème place du Championnat de Belgique. Vendredi soir, dans la dernière spéciale à De Ruiter, j'ai perdu un peu de temps. Il a commencé à pleuvoir légèrement et j'ai été trop prudent. Cela a permis à Kevin de prendre un moment le commandement. Samedi matin, j'ai repris directement l'avantage. Mais en fin course, à cause d'un problème de durit de turbo, je ne disposais plus d'une pleine puissance. Quand la pluie s'est invitée, Kevin est redevenu menaçant. Mais je voulais absolument conserver la 5ème place au général et la victoire en RC3. Avant la dernière spéciale, disputée dans le zoning, mon avantage n'était plus que de 4"5. J'ai donné le maximum et j'ai signé le 4ème temps absolu, même plus vite que Freddy Loix! Ce résultat me permet de conforter ma 2ème place au championnat, même si je dois commencer à décompter mes moins bons résultats. Suite à l'abandon de Vincent Verschueren, nos chances de conserver cette enviable position sont en hausse. Ce serait quand même bien de pouvoir ajouter à mon palmarès "Vice-champion de Belgique"!" sourit Guillaume.

Les WRC n'entrant pas en considération pour le Championnat des Marques, les 5ème et 6èmes places de Guillaume Dilley et Kevin Demaerschalk ont permis à DS de préserver quasi intact son avantage en tête de cette compétition. Là aussi, le titre se précise.

Top